•  

    Interview de Triptides, pour la sortie du LP « Azur » sur le label Croque Macadam / Requiem Pour un Twister
    Par Baptiste et Gérald PETITJEAN.

    Avec “Azur”, Triptides vient de sortir l'album estival parfait, oscillant entre pop psychédélique et musique surf, et mélangeant de manière imparable des influences 60's ou indie pop. Bref un petit chef d’œuvre qui ravira tous les amateurs de guitare 12 cordes. Et bravo aux labels “frères” Croque Macadam / Requiem Pour un Twister qui, en poursuivant leur collaboration avec Triptides, ajoutent une excellente référence à leur excellent catalogue, et continuent de défendre passionnément une certaine idée de la pop (cf. notre interview d'Alexandre Gimenez-Fauvety).

    Et un grand merci à Glenn Brigman, chanteur et guitariste de Triptides, qui a accepté de répondre à nos questions sur les origines du groupe, leurs influences, et qui nous a fait part de sa playlist musicale d'été !

    Baptiste & Gérald : Quel est votre parcours musical ? Comment vous a-t-il amené à la création de Triptides ?
    Glenn Brigman : Je viens d'une famille de musiciens – mon père est un bon pianiste et nous a inscrits très tôt, mon frère, ma sœur et moi, à des leçons de piano. Josh a commencé à jouer du saxophone à l’âge de 8 ans, puis il s’est mis à la guitare quelques années plus tard. Bryant jouait de la basse dans des college bands quand il était au lycée et le père de Brian lui a acheté une batterie en espérant qu'il apprendrait à en jouer dans le style des groupes de space rock des années 70 avec lesquels il a grandi. Le groupe s’est formé lorsque Josh et moi nous sommes rencontrés à l'Université d'Indiana à Bloomington ; nous étions assis l’un à côté de l'autre dans un cours d’histoire du Rock and Roll. Nous avons très vite trouvé un batteur et la première incarnation de Triptides était née. Quant à l’origine du nom du groupe, une nuit je balançais des idées en vrac avec mon ami Pedro et après une heure ou deux, l’un d'entre nous a dit « Riptides » et j’ai rebondi « Et pourquoi pas "Triptides"? », et ce nom est resté.

    B&G : Quelles sont vos principales influences musicales ? Et les morceaux ou les albums qui vous ont donné envie de faire de la musique?
    GB: Nous avons tous grandi avec les Beatles et je pense qu’en termes de songwriting ils sont probablement notre plus grande influence collective. Ceci dit, nous avons été fortement influencés par d'autres groupes de cette époque. Nous sommes très attirés par les sonorités des guitares 12 cordes comme chez les Byrds, la pop psychédélique avec des orgues Farfisa comme dans les premiers Pink Floyd, et les tonalités surf et baignées de réverbérations des Beach Boys et des groupes de surf music comme The Tornadoes et The Ventures. On  s'intéresse aussi beaucoup aux musiques glam des années 70, avec T. Rex et Bowie, ainsi que le rock progressif plus décalé de Hawkwind, Gong et Todd Rundgren. Certains de nos morceaux sont également fortement influencés par des groupes de Kraut Rock comme Can. L'album « Azur » est très marqué par les années 60, transcendées par le son des années 80 de groupes comme Cleaners from Venus.

    B&G : Après trois 45 tours publiés avec le label français Croque Macadam / Requiem Pour un Twister, « Azur » est le premier album que vous sortez ensemble. Comment vous êtes-vous rencontrés ? Et pourquoi avez-vous décidé de travailler ce label ?
    GB: Nous avons connu les deux labels lorsque Alexandre et Etienne nous ont repérés sur internet et nous ont demandé de faire une interview pour le blog Requiem Pour Un Twister. Ils avaient tellement aimé notre disque “Psychic Summer” qu'ils nous ont proposés de faire ensemble un 45 tours ("Going Under / Outlaw"). Ce fut la première fois que quelqu'un nous offrait l'opportunité de sortir nos morceaux ; nous étions très enthousiastes à cette idée et on a dit oui tout de suite. Il était clair, vu leur blog, qu'ils n'étaient pas juste un label, mais aussi de vrais amateurs de musique, avec une approche assez profonde des disques. C'est un véritable honneur de continuer à travailler avec eux après toutes ces années de collaboration et nous espérons continuer à sortir des disques avec eux dans les prochaines années.

    B&G : « Azur » est le LP parfait pour l'été : vous alternez des mélodies ensoleillées et accrocheuses avec d'autres parfaites pour se détendre. Par exemple pour les deux premières chansons Wake et Dark Side. De même pour Hideout et Not Mine, et plus loin Don't Ask Me Why et Translucent. Souhaitiez-vous construire et structurer « Azur » de cette façon?
    GB: Nous voulions que l'album présente un bon équilibre entre des chansons optimistes et rythmées et des morceaux plus relax ; nous avons essayé de découper ce LP en mélangeant méthodiquement ces deux ambiances. Il ya beaucoup de moments détendus mais nous voulions compenser cette dimension avec des morceaux plus énergiques. Et puis les chansons racontent, en quelque sorte, une histoire tout au long du disque, mais c'est à l'auditeur de dégager la véritable histoire !

    B&G : On vient de dire que votre album "Azur" est parfait pour l'été. Et donc quelle serait votre playlist idéale pour l’été?
    GB : Elle serait composée de ces morceaux, sans ordre de préférence particulier :
    - The Wake - Melancholy Man
    - The Byrds - Wasn't Born To Follow
    - Pink Floyd - See Emily Play
    - West Coast Pop Art Experimental Band - Smell Of Incense
    - The Zombies - Beechwood Park

    - Love - Softly To Me
    - Morgen - Welcome to the Void
    - The Tornadoes - The Tornado
    - Felt - Sunlight Bathed The Golden Glow
    - Lazy Smoke - Sarah Saturday
    - Harry Nilsson - Driving Along
    - Neil Young - Walk On
    - Kevin Ayers - Song For Insane Times
    - The Mothers of Invention - You Didn't Try To Call Me
    - The Jimi Hendrix Experience - May This Be Love
    - Gilberto Gil - Domingo No Parque
    - The Beach Boys - Busy Doin' Nothing
    - Martin Newell - Golden Lane
    - The Beatles - I'm Only Sleeping
    - Caetano Veloso - Eles
    - Strawberry Alarm Clock - Sit With The Guru
    - Clear Light - How Many Days Have Passed

    - The Beach Boys - Your Summer Dream

    B&G : Quelle musique écoutez-vous ? Quels sont vos groupes favoris en ce moment ?
    GB : Nous écoutons tous les styles de musique et c’est toujours très excitant d’en découvrir de nouveaux… Ces derniers temps, j’ai écouté beaucoup de Harry Nilsson. Josh s’est plongé dans le nouvel album de Kamasi Washington. Et on s'intéresse aussi beaucoup aux morceaux psychédéliques des Temples, de Boogarins et de Levitation Room !

    B&G : On adorerait vous voir en live ici : vous prévoyez de faire une tournée en France ?
    GB : On adorerait faire une tournée en France, et ce le plus tôt possible ! On espère venir d’ici la fin de l’année, mais, si cela ne peut pas se faire, on sera là en 2016. C’est sûr !

    Et maintenant, voici l'interview en anglais. And now, you can read the interview in English.

    Baptiste & Gérald : Can you describe your musical background ? What is the story of your band? What is the meaning of the band's name, Triptides?
    Glenn Brigman : I came from a musical family - my father played piano and had my brother, sister and I taking piano lessons at a very early age. Josh started playing saxophone when he was 8, then picked up the guitar a few years later. Bryant was playing bass with college bands when he was in high school and Brian's dad bought him a drum set hoping he would learn to play drums like the 70's space rock bands he grew up with. The band formed when Josh and I met at Indiana University in Bloomington when we sat next to each other in a Rock and Roll history class. Before long we found a drummer and the first incarnation of Triptides was born. The name originated when I was tossing ideas back and forth with my friend Pedro one night and after an hour or so one of us said Riptides and I said "what about Triptides?" and the name stuck.

    B&G : What are your main musical influences? What are the bands, songs or LP's that have given you the desire to play music?
    GB: We all grew up with the Beatles and I think as far as songwriting goes they are probably our biggest collective influence. That being said, we have been heavily influenced by other bands from that era as well. We draw a lot of 12 string jangle from the Byrds, Farfisa driven psychedelia from early Pink Floyd and surfy, reverb drenched tones from The Beach Boys and surf bands like the Tornadoes and The Ventures. We're also into the glammy sounds of the 70's like T. Rex and Bowie as well as the more spaced out prog of Hawkwind, Gong and Todd Rundgren. Some of our tracks are also heavily influenced by kraut rock bands like Can. A lot of "Azur" is influenced by the 60's translated through the 80's sound of Cleaners From Venus.

    B&G : After three 7’ vinyls with the French label Croque Macadam / Requiem Pour un Twister, “Azur” is the first LP that you are releasing with this label. How did you meet them? And why did you decide to work with them?
    GB: We met the two labels when Alexandre and Etienne found us online and wanted to do an interview for the Requiem Pour Un Twister blog. They liked our "Psychic Summer" record so much they offered to do a 7" of Going Under/Outlaw. This was the first time anyone had offered to release something with us so we were very excited about the idea and said yes right away. It was clear from their blog that they weren't just a label but true music enthusiasts with a deep appreciation of records. We're really honored to continue working with them after several years of collaboration and hopefully we will continue releasing music with them for years to come!

    B&G : Azur” LP is perfect for summer: you alternate sunny and catchy melodies, and others that are perfect for lounging. For example for the first two songs “Wake” and “Dark side”. And also for “Hideout” and “Not Mine”, and then for “Don't ask me why” and “Translucent”. Did you want to build and structure “Azur” this way?
    GB: We wanted the album to have a good balance between upbeat songs and more chilled out songs so we tried to sequence the record in a way that balanced the two vibes. There are a lot of relaxing moments but we wanted to offset those with more energetic songs. The songs also tell a bit of a story throughout the record as well but it's up to the listener to decise what exactly the story is!

    B&G : We have just said that “Azur” is a perfect summer LP. So, what is your perfect summer playlist?
    GB: That playlist would include these tracks in no particular order:
    - The Wake - Melancholy Man
    - The Byrds - Wasn't Born To Follow
    - Pink Floyd - See Emily Play
    - West Coast Pop Art Experimental Band - Smell Of Incense

    - The Zombies - Beechwood Park
    - Love - Softly To Me
    - Morgen - Welcome to the Void
    - The Tornadoes - The Tornado
    - Felt - Sunlight Bathed The Golden Glow

    - Lazy Smoke - Sarah Saturday
    - Harry Nilsson - Driving Along
    - Neil Young - Walk On
    - Kevin Ayers - Song For Insane Times
    - The Mothers of Invention - You Didn't Try To Call Me
    - The Jimi Hendrix Experience - May This Be Love
    - Gilberto Gil - Domingo No Parque
    - The Beach Boys - Busy Doin' Nothing
    - Martin Newell - Golden Lane
    - The Beatles - I'm Only Sleeping

    - Caetano Veloso - Eles
    - Strawberry Alarm Clock - Sit With The Guru
    - Clear Light - How Many Days Have Passed
    - The Beach Boys - Your Summer Dream

    B&G : What kind of music do you listen nowadays? Can you name a few bands you like in particular?
    GB: We listen to a lot of different music and it's always exciting to find new music we love. I've been listening to a lot of Harry Nilsson recently. Josh has been digging the new Kamasi Washington album.
    We really dig the psychedelic sounds of Temples, Boogarins and Levitation Room as well!

    B&G : Do you plan to tour in France in 2015? It would be great to listen to you and to see you live.
    GB: We would love to tour France as soon as possible! Hopefully we can make it over by the end of the year but if not we will definitely be there in 2016.


    votre commentaire
  • - Victorine : Désunis de l'univers



    - Sans Sebastien : Pacific



    - Marc Desse : Griffith Park



    - Jo Wedin & Jean Felzine : Idiot



    - Little Clara & les Chacals : Tu es ma seule idole

    - Ariel Ariel : Comme toi

    - Maud Octallin : Super fière sur mon bulldozer

    - The School : I will see you soon

    - Alan McConnell : Brighter Day

    - Suede : Beautiful Ones (live à Glastonbury 2015)


    votre commentaire
  • Le Tour de France démarre demain. C'est donc l'occasion de rendre hommage en musique aux forçats de la route, champions d’exception, parfois authentiques héros, parfois destins tragiques, et le plus souvent obscurs porteurs d'eau.

    Et comme nous sommes Franc-Comtois, allez Thibault Pinot !

    - Kraftwerk : Tour de France

    - Les Poulidoors : Tout puissant Moncoutié

    - Les Wampas : Rimini

    - Jean-Louis Murat : Le champion espagnol

    - Audio Son : The ballad of Tom Simpson

    - Miossec : Le Critérium

    -Tom Waits : Broken bicycles

    - Paolo Conte : Bartali



    - Telex : Tour de France

    - Madness : Riding on my bike

    - Laurent Olivier : C'est la bande à Guimard, c'est l'équipe d'Hinault (Allez les jaunes et noirs !)


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires