• Live report : concert de Nevski, 28 novembre 2015

    Live report : concert de Nevski – Le Chat Noir (76, rue Jean-Pierre Timbaud, 75 011 Paris) le samedi 28 novembre 2015.
    Par Baptiste PETITJEAN.
    Photos d'Olivier REBECQ.

    Live report : concert de Nevski, 28 novembre 2015

    21 heures, dans la cave du Chat Noir, sifflent les premières Balles traçantes de Nevski. Quelques heures avant, j'ai pu discuter une trentaine de minutes avec les membres du groupe pendant leurs réglages son, quatre étudiants de 23-24 ans, « en voie de recherche de travail », s'amusent-ils.

    Malgré leur allure de jeunes types pas bien sérieux, leur musique est peut-être plus subtile qu'elle n'y paraît et que ce qu'ils peuvent en penser. Pour la composition et les textes, Rodolphe Binot, co-fondateur du groupe avec Quentin Leclère, reconnaît d'ailleurs que « chanter des paroles joyeuses sur un rythme entraînant lui semble assez inintéressant », cela ferait « ton sur ton ». Nevski préfère les textes tristounets et/ou métaphoriques, provoqués par des rythmes sautillants. Le titre Alligator, pépite composée et écrite en une nuit par Rodolphe, illustre parfaitement cette résolution typiquement pop. Des paroles qui ne sont enfantines qu'en apparence ; des mots en français, démarche « plus évidente, même si au début ça a été assez dur et perturbant de se confronter au fait que le gens comprennent les paroles ! », toujours selon Rodolphe.

    Live report : concert de Nevski, 28 novembre 2015

    21h20, Nevski joue En Angleterre, une ballade qui pourrait être le pendant retenu et ému du Jersey de Granville, et qui dans le set est encadrée par les solides Supernova et Derrière Ton Dos. Même schéma pour contenir la mélancolie des Rives de la Volga. Les nouveaux morceaux, ceux qui figureront dans l'album dont la sortie est prévue pour le courant de l'année 2016, toujours sur le label Out Of Map - dirigé par la mère de Rodolphe, une « vraie dictature familiale » -, sont plus tendus, portés par une section rythmique (Julien Reverchon à la basse et Simon Barret à la batterie) nerveuse et disposant d'une indéniable marge de progression en live. Tout au long du concert, on peut d'ailleurs apprécier le chemin parcouru depuis l'enregistrement en 2013 de leur premier EP (et unique, à ce jour), « Nevski ». Clairvoyant, Quentin confie : « en ce moment, on se prend plus pour un groupe de rock, on met pas mal de distorsion sur nos refrains... ». Cela fait-il de Nevski une formation difficile à suivre ? Non, même si le simple nom du groupe peut dérouter : Quentin et Rodolphe aimaient la sonorité du mot, tandis qu'on pense plutôt au héros national russe du XIIIème siècle, prince victorieux de la bataille de la Neva, entre autres… C'est bien à cause du supposé hommage à Alexandre Nevski qu'un groupe d'étudiants ukrainiens de Donetsk souhaitaient interviewer le groupe par mail… « On a préféré ne pas répondre ! », précise Quentin. Quand la géopolitique rencontre la pop indé !

    On retiendra aussi de ce concert au Chat Noir une reprise, bien vue, quoique pas suffisamment assumée, du plus bel hymne du tournoi des VI Nations, Flower Of Scotland, et une autre de The Jesus & Mary Chain, Head On. Au final, Nevski retombe toujours sur ses pattes, les morceaux sont plus ou moins pop, plus ou moins rock, pour un ensemble clairement indie. A suivre très attentivement ...

    Live report : concert de Nevski, 28 novembre 2015

    Setlist Nevski au Chat Noir (28/11/2015) : Balles traçantes > La Perspective > Supernova > En Angleterre > Derrière ton dos > Les Êtres humains > Les Rives de la Volga > Pacifique > Flower Of Scotland (Hymne écossais) > Bloody Mary > Alligator > Unter den Linden > Head On (The Jesus & Mary Chain cover)

    BONUS : interview "Dernier Coup" :
    Dernier coup de coeur de Simon Barret > « Connan Mockasin et leur pop psyché. »
    Dernier coup de foudre de Julien Reverchon > « Sur Tinder ! »
    Dernier coup de gueule de Quentin Leclère > « Les gens qui restent à gauche sur les escalators. »
    Dernier coup de rouge de Rodolphe Binot > « Hier soir, j'étais chez moi, tout seul. »

    Pour suivre les actualités de Nevski et pour commander leur EP :
      - Facebook : https://www.facebook.com/Nevski-390409384423202/
      - Twitter : https://twitter.com/Nevski_Dudes (@Nevski_Dudes)
      - Bandcamp : https://nevski.bandcamp.com/


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :