• Live report : Rock en Seine 2014

    Live report : Rock en Seine 2014 (vendredi 22 août et samedi 23 août).
    Par Baptiste et Gérald PETITJEAN.

    Live report : Rock en Seine 2014

     

    On va tout de suite aborder les sujets qui fâchent : la météo et le son. Pour la météo quasi automnale, les organisateurs n'y peuvent rien … Mais en ce qui concerne le son, qui oscillait selon les scènes entre le médiocre et le catastrophique, les organisateurs doivent impérativement revoir leur copie.

    Sinon, que retenir de cette édition 2014 de Rock en Seine ? La confirmation sur scène de la jeune garde française, un retour magistral (celui de Portishead) et un autre décevant (celui de Blondie).

    Vendredi 22 août 2014 :
    17h00. La journée commence bien avec l'excellente prestation du groupe Pégase, emmené par Raphaël d’Hervez. Leur synth pop onirique prend encore plus de relief sur scène, avec une énergie et un plaisir de jouer qui donnent au public envie de danser. Une confirmation : Ladybug est une très grande chanson.

    18h00. Nous nous rendons au village du disque pour un mini-concert acoustique de Juniore en formation réduite (Anna Jean au chant et à la guitare, Samy Osta à la batterie) : excellent, comme d'habitude. Nous avons hâte de les revoir !

    19h45. On attend Blondie avec impatience. Seule la déception sera malheureusement au rendez-vous. Debbie Harry n'a pas de voix, les arrangements sont boursouflés et leur son est bien loin du mélange de disco, de punk et de new wave qui a fait leur légende. Le pire arrivera pendant Atomic : un solo de guitare d'une minute, en tapping façon Van Halen !

    20h55. Fort heureusement, nous avons maintenant rendez-vous avec Mac DeMarco. La pop déglinguée et l'humour des Canadiens font mouche. On retiendra, pendant un changement de corde de guitare de Mac DeMarco, la reprise de Yellow de Coldplay, chantée par le bassiste. Et une surprise : finalement, les chansons de Coldplay, quand elles ne sont pas jouées par Coldplay, ne sont pas si mal.

    Samedi 23 août 2014 :
    20h00. Nous démarrons notre journée à la très petite scène Ile-de-France pour voir le très prometteur groupe Agua Roja, que nous avons découvert il y a quelques mois. Le jeune groupe francilien confirme en live tout le bien que nous pensons d'eux, avec un set d'1/2 heure parfaitement maîtrisé, une musique rafraîchissante entre guitares surf et pop psychédélique, et un réel plaisir de jouer ici. Le public est conquis et le groupe sera chaleureusement applaudi au terme d'une impressionnante version de Summer Ends. On attend maintenant un EP ou un album, ainsi que d'autres dates.

    20h45. Direction la grande scène pour LE concert du week-end : celui de Portishead, pour les 20 ans de leur album « Dummy ». La nuit tombée s'accordera parfaitement avec leur musique : la voix de Beth Gibbons est toujours aussi bouleversante, parfaitement soutenue par des rythmiques hypnotiques et des guitares sobres mais intenses. Un très grand moment !

    23h. Nous terminons notre édition 2014 de Rock en Seine avec le bon concert de The Horrors, parfaits héritiers d'une lignée qui va de la cold wave au shoegaze.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :